Accueil Présentation Agenda Photos reporter Olympe de Gouges Saladin Reine par amour Le Don d'aimer Inoubliable Eugénie Lucrèce Borgia E. Vigée Lebrun Gertrude Bell Aïcha Barberousse Cavaliers d'Allah Sainte-Geneviève Contact


Elle s'appelait Marie Gouze, née à Montauban, au-dessus de l'étal du boucher Pierre Gouze.


Mais elle était la fille naturelle du marquis Lefranc de Pompignan, parrain de sa mère, président de la cour des Aides et homme de lettres célèbre.


A seize ans, elle est mariée à un traiteur qui lui donne un fils et la laisse veuve une an plus tard. Vers la fin de 1767, l'ingénieur des transports militaires, Jacques Biétrix, vient à Montauban et rencontre la jolie veuve. C'est le coup de foudre. Il l'emmène à Paris où elle change de nom et devient Olympe de Gouges. Très belle et courtisée, elle rencontre les gens du meilleur monde et se grise de fêtes.


Au hasard des salons, elle se lie d'amitié avec les plus grands noms de la littérature et de la philosophie. Le virus de la plume la prend, elle écrit des pièces de théatre. Sa première œuvre est lue et reçue à la Comédie Française, mais mille difficultés s'amoncellent pour la faire représenter.


1788 arrive, avec la réunion des Etats Généraux. La femme de lettres se tourne vers la politique. Elle a 40 ans, elle est toujours belle et désirable. Avec fougue et passion, elle inonde Paris de brochures et pamphlets et couvre les murs de placards, sacrifiant sa fortune et sa vie personnelle pour la cause de la Nation.


La révolution ne peut se faire sans les femmes pour lesquelles elle réclame tous les droits. Révoltée par la Terreur, Olympe s'emporte avec violence contre Marat et Robespierre.


Elle défendra ses rêves de concorde jusqu'au sacrifice de sa vie.

 


OLYMPE DE GOUGES



© 1987 Éditions Olivier Orban, 14 rue Duphot, 75001 Paris.